M. Le Professeur, vous avez raison. Il fallait l'autoriser quand vous presidiez le comité d'éthique.

Cette interdiction faite aux médecins met à mal le mourir à domicile ou laisse les médecins se débrouiller, quitte a encourir des sanctions. C'est honteux.

 

Demandez donc a M. Leonetti pourquoi il a sabordé tout débat véritable sur ce sujet dans ses travaux en catimini à l'assemblée nationale. Honte à lui.

+++++

« Refuser d’étendre aux médecins généralistes l’emploi du midazolam est d’une grande hypocrisie »

TRIBUNE

Ce médicament, explique, dans une tribune au « Monde », Didier Sicard, l’ancien président du Comité consultatif national d’éthique, n’est pas euthanasique. Il soulage parfois jusqu’à la mort.

Publié aujourd’hui à 01h17 le monde. Réservé aux abonnés. 15/1