Guy Laplagne

17 octobre 2019

449.Toulouse : un week-end d'intégration tourne mal à Sciences Po Science Po Toulouse dans la tourmente

Ça continue ces abus. que fait la ministre? c est bien de signaler mais il faut prévenir. Et sanctionner sévère par exclusion.

De mon temps quand j'ai fréquenté, au milieu des annees soixante dix, cet institut il n'y avait pas d'intégration, en tout cas pour moi.

++++

Toulouse : un week-end d'intégration tourne mal à Sciences Po

Science Po Toulouse dans la tourmente / © capture écranScience Po Toulouse dans la tourmente / © capture écran

INFO FRANCE 3 - Dans une lettre adressée aux élèves de Sciences Po Toulouse, le directeur Olivier Brossard annonce avoir effectué un signalement au Procureur de la République suite à un week-end d'intégration qui aurait mal tourné. 

Par Amélie PoissonPublié le 17/10/2019 à 12:15 Mis à jour le 17/10/2019 à 12:22

"J'ai malheureusement été informé de faits inacceptables qui se seraient produits au cours du week-end d'intégration". Ce sont par ces mots qu'Olivier Brossard, directeur de Sciences Po Toulouse commence sa lettre destinée aux étudiants en date du 11 octobre.

Dans le troisième paragraphe, il précise la nature de ces faits : "violence, harcèlement, propos sexiste ou discriminatoires".

Le directeur continue en soulignant en gras que "tout acte sexuel (attouchements, caresses, pénétration...) commis avec violence, contrainte, menace ou surprise est INTERDIT et SANCTIONNE pénalement".

Enfin, il évoque la LGBTphobie comme "circonstance aggravante". 

Que s'est-il réellement passé durant ce week-end d'intégration ? Deux enquêtes sont en cours, judiciaire et interne. 

Le Procureur de la République a été saisi ainsi que le président de la section disciplinaire de Sciences Po. 

Posté par laplagne à 14:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


448.Au procès du Mediator, le combat d’Irène Frachon : « J’ai eu le sentiment d’être traquée

Un très grand merci Madame. Tout ce que vous avez enduré est inqualifiable.

Il faut que le laboratoire Servier et les agences de santé payent pour tous ces morts et tous ces malades. Et ça ne suffira pas. Toutes les personnes complices, les médecins, les avocats mercantiles,  les juridictions vont s'en tirer. Trop facile. Et ils peuvent se regarder dans la glace chaque matin? 

++++++

Au procès du Mediator, le combat d’Irène Frachon : « J’ai eu le sentiment d’être traquée, alors que je ne faisais que mon travail »

La pneumologue a fait le récit d’un long parcours semé d’embûches, de la découverte des premiers malades à l’indemnisation

Le monde 17/10

Posté par laplagne à 10:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

447.Inégalités femmes-hommes : le discours engagé de la nouvelle patronne du FMI Par AFP | 16/10/2019, 9:53 | 537 mots

Elle a raison.

++++

Inégalités femmes-hommes : le discours engagé de la nouvelle patronne du FMI

  |  16/10/2019, 9:53  |  537  mots
(Crédits : Reuters)
Kristalina Georgieva, dirigeante du FMI, a notamment évoqué la question des quotas, mais aussi celle du travail non rémunéré, encore trop souvent supporté par les femmes.

Posté par laplagne à 03:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

446.LA BANQUE DE FRANCE EXHORTE LES BANQUES À REPÉRER PLUS VITE LES “CLIENTS FRAGILES”

Y en a qui croient au père Noël !. Les clients fragiles sont ceux qui rapportent le plus aux banques. les banques, sauf exception ne font rien en laissant croire qu'elles agissent. Les ministres se font berner ou ou sont complaisants en faisant des menaces sans portée. Les associations de consommateurs sont bâillonnées ou ont renoncé. Les autorités écrivent mais laissent faire. La vie est belle pour les banques et la FBF.  ça dure. C'est facile de matraquer les fragiles. Pendant 15 ans j'ai expliqué tout cela aux étudiants de banque. Sans doute participent ils à ce matraquage ordonné par des directions excessivement mercantiles

Tous ce beau monde ignore ce que c'est la fragilité. 

+++++

LA BANQUE DE FRANCE EXHORTE LES BANQUES À REPÉRER PLUS VITE LES “CLIENTS FRAGILES”

La Banque de France exhorte les banques à repérer plus vite les “clients fragiles”Marbus1966 / Wikimedia

Alors que les associations et l'ACPR pointent depuis des années des insuffisances dans l'identification des clients fragiles, c'est au tour de la Banque de France d'exhorter les établissements de l'Hexagone à prendre des mesures.

 

 

Posté par laplagne à 01:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 octobre 2019

445.Radio France - Hervé Marchioni RecycLivre, entreprise sociale qui redonne une seconde vie à nos livres Par Hervé Marchioni

Du bon boulot. à encourager ! testé.

 +++

Radio France - Hervé Marchioni

RecycLivre, entreprise sociale qui redonne une seconde vie à nos livres

Diffusion du mardi 15 octobre 2019Durée : 3min

 

« RecycLivre », une entreprise sociale, éco-citoyenne unique. Elle offre aux particuliers, aux entreprises, aux collectivités et aux associations un service gratuit de récupération de livres d'occasion, et leur donne une deuxième vie en les proposant à la vente sur internet

Posté par laplagne à 02:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


444.Nucléaire : la construction de nouveaux EPR serait "absurde sur le plan industriel", selon l'association négaWatt Yves Marig

C est en effet absurde. EDF et le lobby nucléaire a l'oeuvre. Alors que ça ne marche pas et que les contrats à l'étranger vont coûter une fortune que les Français vont devoir payer.

le gouvernement ne prend pas le virage. Ça ne va pas du tout.

+++++

Nucléaire : la construction de nouveaux EPR serait "absurde sur le plan industriel", selon l'association négaWatt

Yves Marignac, porte-parole de l'association négaWatt, dénonce "l'absurdité" de la demande du gouvernement à EDF d'envisager la construction de nouveaux réacteurs nucléaires.

L\'EPR de Flamanville, dans la Manche.L'EPR de Flamanville, dans la Manche. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le 15/10/2019 | 22:51
publié le 15/10/2019 | 22:51

Dans une lettre, le gouvernement demande à EDF d'étudier la possibilité de construire six nouveaux réacteurs nucléaires de type EPR alors que le chantier à Flamanville accumule les difficultés"Une décision absurde sur le plan industriel et par rapport aux projections énergétiques", dénonce mardi 15 octobre sur franceinfo Yves Marignac, consultant spécialiste du nucléaire et porte-parole de l’association négaWatt.

Posté par laplagne à 02:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

443.PLFSS : les députés infligent un revers au gouvernement avant le vote en séance Des amendements prévoyant de supprimer la no

Marre de ces combines. l'État doit assumer ses mesures et pas les faire supporter à la Sécurité sociale. il faut virer les combinards. Il faut respecter la loi!

Honte au gouvernement.

Il faut que ce soit voté en plénière. 

Il fait arrêter de prendre les Français pour des imbéciles. L'art de tout foutre en l'air....

++++

PLFSS : les députés infligent un revers au gouvernement avant le vote en séance

Des amendements prévoyant de supprimer la non-compensation de l’Etat à la Sécu des mesures « gilets jaunes » ont été adoptés, mardi en commission des affaires sociales. Pour être effectifs, ces derniers devront être revotés la semaine prochaine

Le monde 16/10

Posté par laplagne à 02:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

442.Bruno Le Maire met en garde contre un « déclassement productif » Le ministre de l’économie plaide

Qui va faire le bilan de ce ministre? Que des discours parfois a contretemps. Quoi de concret? Des réformes sans portée véritable. De la communication personnelle. De l'enfumage! 

Bruno Le Maire met en garde contre un « déclassement productif »

Le ministre de l’économie plaide notamment pour une baisse des impôts de production et en faveur d’une relance de l’innovation. +++++

 

1/Le problème majeur ce sont les dépenses excessives et rien n'est fait sur le nombre de fonctionnaires excessif, rien de consistant. Il faut réduire le train de vie de l'État et des collectivités et baisser les impôts pas que sur les entreprises. La leçon des gilets jaunes pas comprise. Il faut continuer de diminuer les ponctions excessives pour payer trop de fonctionnaires trop peu efficaces et protégés.

2/Ensuite et ça entretient une armée de fonctionnaires ce sont les réglementations qui pullulent et jamais simplifiées.  Il faut supprimer 50% des textes, réduire la production corporatiste des hauts fonctionnaires, arrêter  les subtilités pour satisfaire tous les lobbies, et réduire le nombre de fonctionnaires. Il faut aussi des  fonctionnaire plus compétents, y compris aux impôts. Je teste sur la taxe d'habitation en ce moment et c'est d'une nullité crasse.

3 /Enfin ce qui manque c'est l'esprit d'entreprise. Ça se décrète pas. Trop de fonctionnaires et de salariés sans risque au détriment de l'esprit d'entreprise. Des formations pour entreprendre indigentes car la majorité des universitaires ne connaissent pas le monde descentreprises. Un manque de préparation des projets avec des organismes consulaires bureaucratiques, des banquiers qui préfèrent les crédits aux particuliers incompétents pour accompagner les entreprises, etc. Poser sur la table les vrais sujets. Pas des gadgets et de l'autosatisfaction.

Bref encore des discours  creux comme d'habitude des stigmatisations  dévastatrices, sur le travail par exemple. Ça hérisse. Qu'il fassecson boulot et libère le potentiel du pays. En arrêtant de se payer de mots.

Qui va dire ce qu'il faut sur ce ministère ?

+++++++

Bruno Le Maire met en garde contre un « déclassement productif »

Le ministre de l’économie plaide notamment pour une baisse des impôts de production et en faveur d’une relance de l’innovation.

Le monde 15/10

Posté par laplagne à 00:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

441.Fiscalité locale : en trente ans, plus d’impôts et plus d’inégalités Taxe d’habitation, taxe foncière, taxe professionnelle…

Stop. ça suffit. les impôts locaux doivent absolument diminuer. il faut réduire les dépenses. les salaires, rémunérations et retraites ne peuvent encaisser ces ponctions excessives qui s'ajoutent aux autres.  Faudra t il des jacqueries?

++++++++441.

Fiscalité locale : en trente ans, plus d’impôts et plus d’inégalités

Taxe d’habitation, taxe foncière, taxe professionnelle… la composante locale des prélèvements obligatoires a été profondément modifiée ces dernières décennies

 Le monde 15/10

Posté par laplagne à 00:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 octobre 2019

440.Esther Duflo, un choix inédit pour le Nobel d’économie 2019 La chercheuse française est co-lauréate

C'est très bien. Bravo. Au moins c'est terrain et sur la pauvreté par rapport à bien des travaux économiques totalement déconnectés des réalités et stériles trop fréquents.

Elle n'est pas que française....

+++++

Esther Duflo, un choix inédit pour le Nobel d’économie 2019

La chercheuse française est co-lauréate avec les américains Abhijit Banerjee et Michael Kremer, tous trois récompensés pour leurs expériences de terrain dans la lutte contre la pauvreté. Elle est la plus jeune et la deuxième femme jamais récompensée.

Le monde 15/10

 

++++

Novethic 14/10

PRIX NOBEL D’ÉCONOMIE : LES TRAVAUX SUR LA RÉDUCTION DE LA PAUVRETÉ D’ESTHER DUFLO RÉCOMPENSÉS

Le prix Nobel d'économie a été attribué lundi 14 octobre à la Franco-Américaine Esther Duflo et aux Américains Abhijit Banerjee et Michael Kremer pour leurs travaux sur la réduction de la pauvreté dans le monde.

Esther Duflo Kris Krug flikrLe prix Nobel d'économie a été attribué lundi à la Franco-Américaine Esther Duflo et aux Américains Abhijit Banerjee et Michael Kremer pour leurs travaux sur la réduction de la pauvreté dans le monde.
@KrisKrug

C’est la première femme et la plus jeune récipiendaire à obtenir le prix Nobel d’Économie : Esther Duflo a été récompensée le 14 octobre par la banque de Suède en la mémoire d'Alfred Nobel pour ses travaux sur l'allègement de la pauvreté avec son mari Abhijit Banerjee, et Michael Kremer. Ils succèdent aux Américains William Nordhaus et Paul Romer, primés l'an dernier pour leurs travaux sur le changement climatique et l'innovation.

Les travaux conduits par les lauréats "ont introduit une nouvelle approche pour obtenir des réponses fiables sur la meilleure façon de réduire la pauvreté dans le monde", a indiqué l'Académie royale des sciences. Ils se partageront le prix de 9 millions de couronnes (environ 830 000 euros).

Des travaux de terrain innovants sur la lutte contre la pauvreté

Les trois chercheurs sont professeurs à la "chaire Abdul Latif Jameel sur la réduction de la pauvreté et l'économie du développement" du Massachusetts Institute of Technology (MIT), co-fondée par Esther Duflo au début des années 2000. Ils défendent une expérimentation in vivo de l’économie qui s’intéresse à la réaction des individus dans un contexte précis. Une façon de procéder largement utilisées dans les disciplines de sciences dures mais peu en économie. Autre différence : leur approche consiste à adresser la question de la pauvreté sous de multiples aspects (santé, éducation, accès au crédit...) et non comme un bloc homogène. 

Née en 1972, cette ancienne élève de l’Ecole normale supérieure, est l’une des figures d’autorité sur le sujet. Ses travaux empiriques sur les pauvres lui ont valu très tôt de recevoir de nombreux prix comme le prix du meilleur jeune économiste de France décerné par Le Monde et le Cercle des économistes en 2005 ou la médaille John Bates Clark en 2010.

"C'est une intellectuelle française de centre-gauche qui croit en la redistribution et en la notion optimiste que demain pourrait être meilleur qu'aujourd'hui. Elle est largement à l'origine d'une tendance académique nouvelle", écrivait alors le New Yorker dans d'un portrait d'une dizaine de pages.

Sortir des caricatures

En plus de son poste au MIT cette franco-américaine, est aussi titulaire de la chaire “Savoirs contre pauvreté” au Collège de France depuis 2009. Ses travaux, essentiellement menés en Inde, sur les causes de la pauvreté et ses propositions pour la combattre au niveau microéconomique lui ont valu en 2013 d'être choisie par la Maison Blanche pour conseiller le président Barack Obama sur les questions de développement, en siégeant au sein du nouveau Comité pour le développement mondial.

"Notre vision de la pauvreté est dominée par des caricatures et des clichés : le pauvre paresseux, le pauvre entrepreneur, le pauvre affamé", expliquait-elle dans un entretien à l'AFP après avoir reçu le prix du livre économique de l'année Financial Times/Goldman Sachs en 2011. "Si on veut comprendre les problèmes liés à la pauvreté, il faut dépasser ces caricatures et comprendre pourquoi le fait même d'être pauvre change certaines choses dans les comportements, et d'autres non !".

Abhijit Banerjee est également professeur au MIT et Michael Kremer, professeur à Harvard. Ce dernier a notamment travaillé sur des travaux de terrain montrant comment les résultats scolaires ont pu être améliorés dans l’Ouest du Kenya au milieu des années 90.

La rédaction avec AFP

Posté par laplagne à 11:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,